top of page
Rechercher

A la recherche d'un super-héros - Le statut de la femme au Moyen-Orient


.


À l'occasion de la Journée internationale de la violence à l'égard des femmes, Lay of the Land se penche (sous la plume de Rolene Marks -NDLT) sur le traitement des femmes au Moyen-Orient et sur le statut des femmes dans la région.


Le Moyen-Orient est l'une des zones les plus complexes et les plus compliquées du monde. Les femmes de la région en subissent les conséquences. La paix y semble insaisissable et il est temps que les femmes du Moyen-Orient se tournent vers une super-héroïne qui leur est familière : Wonder Woman.

Wonder Woman est une icône. Elle est forte, puissante, franche et plus qu'un peu fantastique !


Elle défend la justice et la vérité, la compassion et la gentillesse. Wonder Woman est tellement extraordinaire que même ses accessoires sont indestructibles et, avouons-le, qui n'aime pas la mode qui met en scène la vérité et les super-pouvoirs ? Il est clair que Wonder Woman est ce dont on a besoin dans une région où le statut des femmes est épouvantable.


Il semble tout à fait approprié que la sculpturale Gal Gadot, l'une des meilleures exportations israéliennes depuis Waze et Mobileye, remplisse ce rôle emblématique. Belle, avec des proportions d'amazone et un amour profond pour son pays d'origine, Israël, Gal Gadot est le choix idéal. Si certains ont des aigreurs d'estomac (oui, vous, BDS !), cela n'a pas empêché son ascension fulgurante vers le sommet et ses recettes record au box-office. Le girl power dans une tenue rock ! Mais il s'agit aussi d'un symbole fort. Gadot est l'exemple même de la femme israélienne qui ne mâche pas ses mots, qui s'enhardit et qui prend du pouvoir dans un environnement où nos sœurs sont de plus en plus réduites au silence et mises à l'écart.


Un "espace de non-droit“

Souvent reléguées à un statut de seconde classe, nos sœurs de notre région très instable ne jouissent pas d'autant de droits que leurs consœurs israéliennes. Les détracteurs d'Israël voudraient vous faire croire que les femmes des communautés minoritaires en Israël sont opprimées et soumises à des lois discriminatoires sur le plan racial. C'est tellement faux que le ministère israélien de la justice a récemment assermenté sa première Qadi, une femme juge de la charia.

Pour la plupart des femmes qui vivent dans la région, le Moyen-Orient n'est qu'un espace de non-droits. Pas de droit de vote, de propriété ou d'entreprise, pas de droit à une éducation aussi lucrative que leurs homologues masculins, pas de droit à la liberté d'expression ou d'orientation sexuelle. En Arabie saoudite, où les droits des femmes sont au plus bas, ce n'est que depuis juin 2018 que les femmes sont autorisées à conduire, mais elles doivent toujours être accompagnées d'un chaperon. Dans de nombreux pays, les femmes doivent se couvrir le visage et le corps et le message qui en découle est qu'elles ont été réduites au silence. Dans certains cas, les femmes sont soumises à la torture la plus inhumaine, la mutilation génitale féminine, de peur qu'elles ne jouissent d'un plaisir sexuel ou qu'elles ne s'égarent.

femme merveilleuse2

Lamiya Aji Bashar, une jeune Yazidi de 18 ans qui a échappé à ses esclavagistes de l’État Islamique, décrit comment elle a été enlevée avec ses sœurs et ses frères lorsque le groupe a envahi son village en 2014. Elle raconte qu'elle est passée d'un militant à l'autre et qu'elle a tenté de s'échapper à plusieurs reprises. (Balint Szlanko/Associated Press)


Les femmes qui ont été violées ou qui sont tombées amoureuses de quelqu'un qui n'était pas leur conjoint sont souvent blâmées et soumises à des crimes d'honneur, un phénomène hideux qui a fait de nombreuses victimes, mortes ou gravement défigurées, à la suite de ces actes de vengeance odieux qui ne sont que rarement, voire jamais, punis. Les crimes d'honneur sont généralement perpétrés par des membres de la famille et les victimes n'ont que très peu de recours, voire aucun.


Les femmes de Gaza n'ont pas le droit de se joindre à leurs consœurs du monde entier pour commémorer la Journée internationale de la femme, qui a lieu chaque année le 8 mars. Le Hamas agit ainsi sans donner de raison et le territoire devient de plus en plus "conservateur" : il a imposé un code vestimentaire strict aux femmes et leur a interdit de fumer dans les cafés.


Alors que les Israéliennes sont extrêmement loquaces sur des questions telles que la parité hommes-femmes et ont rejoint le mouvement #MeToo, en constante progression, qui dénonce des exemples flagrants de harcèlement sexuel, leurs homologues d'autres pays de la région n'osent pas le faire.

Qu'en est-il du sort des femmes yazidis, kidnappées et utilisées par l’État Islamique comme esclaves sexuelles ?

Des femmes chrétiennes ont été violées et vendues comme esclaves ou tuées pendant que l'État islamique poursuit sa marche de destruction dans la région. La situation des femmes chrétiennes du Moyen-Orient a été très peu évoquée dans la conscience mondiale. Il n'y a pas eu de marches, de protestations ni de veillées. Les femmes de cette région méritent l'attention du monde entier pour mettre fin aux violences et aux abus effroyables qu'elles ont endurés et continuent d'endurer.


Dans certaines sectes ultra-orthodoxes de la communauté juive, les femmes sont également victimes de discrimination. L'horrible tendance à cracher sur les petites filles qui ne sont pas habillées "assez modestement" ou la relégation des femmes à l'arrière du bus ont soulevé l'ire de nombreuses femmes en Israël.


Bien que nous jouissions de beaucoup plus de droits que nos sœurs du reste du Moyen-Orient, nous continuons, comme de nombreuses femmes occidentales, à nous battre pour améliorer le statut des femmes dans des domaines tels que le suffrage salarial et l'équité en matière d'emploi. L'année 2018 a été marquée par une augmentation des statistiques relatives à la violence à l'encontre des femmes, mais la différence est qu'Israël dispose d'ONG engagées et d'un gouvernement qui, même s'il n'est pas parfait, se préoccupe de ce problème et souhaite s'y attaquer.


La différence, c'est qu'en tant que femmes vivant en Israël, nous pouvons le faire - nous avons une voix et la capacité de l'utiliser.


En fait, Israël peut se féliciter d'avoir accompli des avancées remarquables en matière d'égalité des sexes et de lutte contre la violence.

La WIZO (Women's International Zionist Organisation), organisation centenaire de protection sociale, offre de refuges pour les femmes victimes de violence, mais a mis également les deux seules lignes téléphoniques d'urgence pour les hommes, dans l'espoir de prévenir les actes de violence.


Le temps est peut-être venu de faire appel à un super-héros !

Le moment est peut-être idéal pour une Wonder Woman !


Peut-être que Wonder Woman, avec son dévouement à la poursuite de la justice et sa longévité exceptionnelle, est la super-héroïne que les femmes de la région attendent. Certains diront qu'il s'agit d'une tâche herculéenne.

Moi, je dis que c'est un travail parfait pour Wonder Woman.


Rolene Marks






20 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page